LÀ OÙ CHANTENT LES ÉCREVISSES de Delia Owens ★★★★★

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…


Mon avis:

Il y a des livres que l’on dévore comme un beignet acheté à la sauvette et d’autres que l’on savoure comme une pâtisserie raffinée.
Ce roman fait manifestement partie de la 2eme catégorie.

C’est à la fois un thriller, un roman d’amour, un documentaire et une tragédie poétique, tout ça faisant de ce livre hors du commun une petite pépite littéraire.

On commence l’histoire avec un cadavre découvert dans le Marais, est-ce un accident, un meurtre?
On alterne ensuite avec le passé et le présent tout en suivant la petite Kya dans son chemin de vie.
On plonge dans la solitude avec elle après que tous l’aient abandonné à son sort et on l’accompagne alors qu’elle grandit courageusement en se forgeant une personnalité marginale et indépendante.
Kya est une enfant de la nature, la « fille des marais ».

On apprend énormément de choses sur la faune et la flore, l’auteure étant zoologue et biologiste, on ressent sa passion à travers cet ouvrage.
J’ai aimé les métaphores et comparaisons entre les comportements de la vie sauvage et les humains.

Mais on souffre avec elle aussi, tragédie après tragédie, trahison après trahison.

Ce roman aborde plusieurs sujets comme la solitude, le racisme, les préjugés, la résilience, le pardon, la violence, et toutes ces nuances de gris qui composent une vie.

J’ai passé un très bon moment et je vous le recommande.
Le livre va d’ailleurs être adapté prochainement au cinéma!

LES FÊLURES de Barbara Abel ★★★☆☆

Résumé:

Qui est le véritable meurtrier d’un être qui se suicide ?
Lui, sans doute.
Et puis tous les autres, aussi.

Quand Roxane ouvre les yeux, elle sait que les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Martin et elle formaient un couple fusionnel. Et puis, un matin, on les a retrouvés dans leur lit, suicidés. Si Roxane s’est réveillée, Martin, lui, n’a pas eu sa chance… ou sa malchance. Comment expliquer la folie de leur geste ? Comment justifier la terrible décision qu’ils ont prise ?
Roxane va devoir s’expliquer devant ses proches, ceux de Martin, et bientôt devant la police, car ce suicide en partie raté ne serait-il pas en réalité un meurtre parfait ? Que savons-nous réellement de ce qui se passe au sein d’un couple ? Au sein d’une famille ? Que savons-nous des fêlures de chacun ?

——————————————————————
Mon avis:

Si vous ne le savez pas déjà, je suis une inconditionnelle fan de cette auteure, j’ai (presque) lu toute sa bibliographie et je ne peux pas dire que celui-ci soit son meilleur, de loin.
Depuis sa sortie cette année, je l’avais dans ma pal mais ma fille me l’avait offert en version papier du coup je voulais vraiment attendre d’avoir l’occasion d’en profiter pleinement (Aka les vacances 😅).

J’avoue que le sujet de base ne n’emballait pas trop du coup ça parlera sûrement plus à ceux/celles qui se sentent concernés de près ou de loin.

MALGRÉ TOUT, l’auteure a le talent de captiver et tenir ses lecteurs en haleine jusqu’au bout!

Alors oui ce n’est pas le thriller de l’année mais on approche un peu la psychologie de la dépression et surtout de la conséquence de fractures/fêlures qui viennent de l’enfance pour la plupart et qui des fois sont irréparables.
Ces adultes profondément blessés à l’intérieur mais qui vivent autour de nous sans laisser transparaître leur gène ou leur malaise.

Un sujet assez profond et une fin bouleversante je dirais.

L’AUTRE FEMME DE TA VIE de Sandie Jones ★★★★☆

Résumé:


Tu n’auras pas mon fils… La vie d’Emily est bouleversée le jour où son chemin croise celui d’Adam. Elle a la certitude d’avoir rencontré l’homme qu’elle attendait depuis longtemps. Mais lorsqu’il la demande en mariage et lui présente sa famille, l’idylle vire au cauchemar. La jeune fiancée découvre avec horreur qu’elle a une rivale : la mère d’Adam, qui affiche une hostilité marquée à son égard. Cette belle-mère envahissante, manipulatrice et sans scrupules est prête à tout pour empêcher leur union. Dès lors, une menace pèse sur Emily : jusqu’à quelles extrémités sa belle-mère ira-t-elle pour la rayer de la carte ?


Vous avez dit thriller psychologique?
Je dis TRÈS BON thriller psychologique!

Ce livre m’a mis la tête à l’envers et la fin!? Franchement après « Le mariage parfait » de Jeneva Rose, je ne pensais pas tomber sur une histoire à rebondissement plus intense mais c’est bien ce qui est arrivé!

Pourtant je suis passée par des sentiments mitigés tout au long de ma lecture.
Il a des côtés un peu clichés au début mais à la fin on comprend mieux, on comprend tout en fait!
Mais je n’en dirai pas plus là-dessus…

Sans spoiler je dirais que les personnages sont très bien décrits, et la psychologie de la narratrice est mise à rude épreuve. J’aime comment elle s’interroge et se remet en question à chaque fois, parce que ça me rappelle un peu moi lol.
Par contre à d’autres moments elle m’a énervé mais pas autant que la belle-mère évidemment, qui est d’ailleurs exceptionnelle dans sa passive-agressive-attitude.

En ce qui concerne les personages masculins on a encore affaire à un palmarès de sexisme et de clichés mais encore une fois, l’auteure est très très maline, car là où je me disais que ce livre n’était en fin de compte pas si terrible, il m’a mis une sacrée claque à la fin!
Quelques passages olé-olé, rien de trop hot, mais j’avoue qu’il y en a plus que dans ce genre de thrillers en général. J’ai pensé que c’était un peu superflu mais encore une fois, à la fin vous comprendrez mieux.

Bref, je pourrai m’étaler mais ce serait difficile sans en dire trop.
Si vous aimez les rebondissements, foncez. Je vous défie de deviner la fin, c’est presque impossible.

LE MARIAGE PARFAIT de Jeneva Rose ★★★★★

Description:

À trente-trois ans, Sarah Morgan est la meilleure avocate pénaliste de Washington DC et elle ne pourrait rêver d’une vie plus heureuse.
Adam, son mari, n’en est pas au même point. Sa carrière d’écrivain patine et sa relation avec Sarah, qui ne lui consacre que peu de temps, ne lui suffit plus.
Leur résidence secondaire devient alors pour Adam le refuge où s’épanouit sa liaison passionnée avec Kelly Summers. Mais un matin, tout bascule. Adam est arrêté pour le meurtre de Kelly, qui a été retrouvée poignardée dans la maison.
Sarah décide alors, à la surprise générale, d’assumer son cas le plus difficile à ce jour : défendre son propre mari, un homme accusé du meurtre de sa maîtresse !


Mon avis:

Quelle pépite!
Que c’est bien écrit! Sans fioritures ni longueurs et malgré tout de belles descriptions, des personnages bien marqués et attachants.

Que de retournements et un vrai « plot twist » final!
J’avais un doute qui me taraudait depuis le début mais l’auteure a eu le talent de m’emmener ailleurs, on suit ses indices au gré de la lecture, qui quoi comment pourquoi?? Jusqu’à la fin nous restons dans l’expectative.

Mais je suis choquée de la facilité avec laquelle je suis rentrée dans l’histoire. C’est tellement bien écrit que l’on vit réellement ce que l’on lit.

Je ne vous parlerai pas plus des personnages au risque de spoiler mais la personne qui m’a le plus énervé, c’est Eleanor! Le genre de belle-mère qui transformerait Cendrillon en serial killer.

Bref, j’ai dévoré ce livre littéralement, en à peine 1 journée, après avoir clôturé hier la lecture du mois sans regret 😅

Donc un conseil, si vous avez des choses à faire ou un planning à respecter, ne commencez pas ce livre!!

LA CHAMBRE DES MERVEILLES de Julien Sandrel ★★★☆☆

Description:

Louis a 12 ans. Ce matin, alors qu’il veut confier à sa mère, Thelma, qu’il est amoureux pour la première fois, il voit bien qu’elle pense à autre chose, à son travail sûrement. Alors il part, fâché et déçu, avec son skate, et traverse la rue à fond. Un camion le percute de plein fouet.

Le pronostic est sombre. Dans quatre semaines, s’il n’y a pas d’amélioration, il faudra débrancher le respirateur de Louis. En rentrant de l’hôpital, désespérée, Thelma trouve un carnet sous le matelas de son fils. À l’intérieur, il a dressé la liste de toutes ses « merveilles », c’est-à-dire les expériences qu’il aimerait vivre au cours de sa vie.

Thelma prend une décision : page après page, ces merveilles, elle va les accomplir à sa place. Si Louis entend ses aventures, il verra combien la vie est belle. Peut–être que ça l’aidera à revenir. Et si dans quatre semaines Louis doit mourir, à travers elle il aura vécu la vie dont il rêvait.

Mais il n’est pas si facile de vivre les rêves d’un ado, quand on a presque quarante ans…

________________________________________

Mon avis:

Des clichés, des clichés, en veux-tu en voilà 😅

Le résumé me plaisait bien, je me disais que ça allait être profond et émouvant.

Mais pour la profondeur on est plus sur une pataugeoire que sur un grand bassin…

J’avais déjà du mal avec la mère au début, même juste après l’accident, c’était trop surfait, l’auteur n’a pas réussi à me toucher. Est-ce du à la platitude de l’écriture? Je ne saurais dire mais il est clair que si vous recherchez de la grande littérature, passez votre chemin.

Aucune des relations familiales dans ce livre n’a été vraiment aboutie, que ce soit entre la mère et sa maman qu’elle rejette on ne sait pas trop pourquoi, ou la relation mère-fils qui était en fait plutôt superficielle.

Beaucoup trop de coïncidences heureuses et des descriptions semblant sortir d’un roman harlequin.

Et puis ce qui m’a un peu exaspéré aussi c’est le côté facile, la même histoire mais vécue par une mère en HLM et vivant d’un salaire de misère n’aurait pas pu « vivre » les rêves de son fils.

Je ne pourrai en dire plus sans dévoiler l’histoire mais voilà, c’est une lecture qui peut plaire à certains, car c’est un livre qui a beaucoup marché mais il a un côté trop « téléfilm de noël » pour moi.