POURVU QUE LA NUIT S’ACHÈVE De Nadia Hashimi ★★★★★

Salam, Coucou les readers! 🌷

Extrait : 
J’avais imaginé un million de morts pour mon mari : il aurait pu mourir frappé par la foudre en se rendant quelque part où il n’aurait pas dû aller. Ça aurait été tellement plus simple pour tout le monde : un éclair tombé du ciel. Une fin douloureuse mais brève. Non, je n’avais jamais imaginé la mort de mon mari telle qu’elle s’est produite, mais que doit faire une épouse ? Les orages ne sont jamais là quand on a besoin d’eux.

Lorsque Zeba est retrouvée devant chez elle, le cadavre de son mari gisant à ses pieds, il paraît évident aux yeux de tous qu’elle l’a tué. Depuis son retour de la guerre, Kamal était devenu un autre homme, alcoolique et violent. Mais cette épouse et mère de famille dévouée est-elle vraiment capable d’un tel crime ? Présumée coupable, Zeba est incarcérée dans la prison pour femmes de Chil Mahtab, laissant derrière elle ses quatre enfants.
C’est à Yusuf, fraîchement revenu des États-Unis pour régler une dette symbolique envers son pays d’origine, que revient la défense de ce cas désespéré. Mais alors que son avocat l’exhorte à parler, Zeba garde obstinément le silence. Quel terrible secret cache-t-elle ? Qui cherche-t-elle à protéger en acceptant de jouer le rôle du suspect idéal ? Il faudra beaucoup de courage à Yusuf pour braver un système judiciaire corrompu et faire innocenter celle que tout le monde voit déjà pendue haut et court. 
  


Mon avis:

Alors que dire sur ce dernier roman de Nadia Hashimi. Encore une nouvelle histoire, cette auteure arrive à rester dans les mêmes thèmes sans pour autant nous laisser une impression de « réchauffé ». C’est toujours innovant et différent!

Elle aborde plusieurs sujets importants dans ce livre.

Il y a bien sûr et toujours la condition des femmes en Afghanistan mais elle va plus loin que ça.

Elle aborde avec brio les superstitions, la sorcellerie, la justice a deux mesures, la vie carcérale, la puissance de l’amitié dans les épreuves et enfin un sujet aussi sensible que la pedophilie.

C’est un roman à la fois littéraire mais qui pourrait se trouver dans la section thriller tellement le suspense est à son comble. Car on se demande tout le long si elle est vraiment coupable, et si oui, pourquoi?

Le style est toujours fluide, sans descriptions inutiles, et les personnages sont attachants. On vit vraiment avec eux, et la vie de ses compagnes de cellule deviennent aussi partie intégrante de l’histoire. Elle réussit à mixer tout ça sans que vous soyons perdus.

Certains pourraient croire que ce roman est pro-sorcellerie compte tenu des pratiques à la prison et des résultats positifs mais je pense que ce n’est pas le message que l’auteure veut faire passer. C’est plutôt l’espoir et les invocations qui ont fait que certaines s’en sont sortis. Les pratiques un feu farfelues étaient plutôt comme un placebo, un peu comme de croire que c’est un médicament qui nous guérit alors que nous aurions guéri de toute manière.

C’est une œuvre que je recommande, car ce sont des histoires que vous ne croisez pas tous les jours et certainement pas dans les livres occidentaux.

Le personnage principal est une femme qu’on admire, on n’envie pas ses malheurs mais on envie son courage, sa détermination et surtout son altruisme.

Serions nous prêtes à sacrifier notre vie, le bien-être de nos enfants et notre réputation pour la vie d’un enfant qui n’est pas le Notre?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s