SALINA, Les trois exils, de Laurent Gaudé ★★★★☆

Description:

L’histoire de Salina, « la femme aux trois exils, celle qui eut un fils haï, un fils de colère et un fils pour tout racheter, Salina, la femme salée par les pleurs, condamnée à naître et à mourir en marchant dans des terres inconnues », commence dans un cri venu des montagnes. Un homme mystérieux dépose un bébé, bruyant, à l’entrée du village dirigé par les Djimba. Immobiles, les habitants contemplent et subissent les hurlements de cet enfant, arrivé de nulle part, résistant aux rayons brûlants du soleil et attirant les hyènes.

Sauvée et élevée par Mamambala dès son plus jeune âge, elle découvre rapidement, dès « ses premiers sangs », les devoirs imposés à une femme du village. Les larmes de la passion, la douleur de l’exil, la colère née de la vengeance, l’amour filial… Le récit de la femme « au visage de pierre » est une tragédie moderne, la quête d’un être blessé, qui hurle en silence pour combler le vide de la privation.

_____________________________________________

MON AVIS:

Un livre que j’ai commencé sans grande conviction et pourtant…

Cela m’a rappelé un peu la légende africaine du grand Soundjata Keita, avec un rappel sur ces histoires qu’on se « passe » oralement, de générations en générations.

L’histoire est forte, l’écriture est belle et poétique.

Salina est une femme complexe, qu’on apprend à connaître au fil des pages, car au début du livre on commence par la fin, au crépuscule de sa vie.

Ce livre est une belle surprise, une de ces histoires qu’on raconte autour d’un feu au milieu du désert.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s