LÀ OÙ CHANTENT LES ÉCREVISSES de Delia Owens ★★★★★

Pendant des années, les rumeurs les plus folles ont couru sur « la Fille des marais » de Barkley Cove, une petite ville de Caroline du Nord. Pourtant, Kya n’est pas cette fille sauvage et analphabète que tous imaginent et craignent.

A l’âge de dix ans, abandonnée par sa famille, elle doit apprendre à survivre seule dans le marais, devenu pour elle un refuge naturel et une protection. Sa rencontre avec Tate, un jeune homme doux et cultivé qui lui apprend à lire et à écrire, lui fait découvrir la science et la poésie, transforme la jeune fille à jamais. Mais Tate, appelé par ses études, l’abandonne à son tour.

La solitude devient si pesante que Kya ne se méfie pas assez de celui qui va bientôt croiser son chemin et lui promettre une autre vie.

Lorsque l’irréparable se produit, elle ne peut plus compter que sur elle-même…


Mon avis:

Il y a des livres que l’on dévore comme un beignet acheté à la sauvette et d’autres que l’on savoure comme une pâtisserie raffinée.
Ce roman fait manifestement partie de la 2eme catégorie.

C’est à la fois un thriller, un roman d’amour, un documentaire et une tragédie poétique, tout ça faisant de ce livre hors du commun une petite pépite littéraire.

On commence l’histoire avec un cadavre découvert dans le Marais, est-ce un accident, un meurtre?
On alterne ensuite avec le passé et le présent tout en suivant la petite Kya dans son chemin de vie.
On plonge dans la solitude avec elle après que tous l’aient abandonné à son sort et on l’accompagne alors qu’elle grandit courageusement en se forgeant une personnalité marginale et indépendante.
Kya est une enfant de la nature, la « fille des marais ».

On apprend énormément de choses sur la faune et la flore, l’auteure étant zoologue et biologiste, on ressent sa passion à travers cet ouvrage.
J’ai aimé les métaphores et comparaisons entre les comportements de la vie sauvage et les humains.

Mais on souffre avec elle aussi, tragédie après tragédie, trahison après trahison.

Ce roman aborde plusieurs sujets comme la solitude, le racisme, les préjugés, la résilience, le pardon, la violence, et toutes ces nuances de gris qui composent une vie.

J’ai passé un très bon moment et je vous le recommande.
Le livre va d’ailleurs être adapté prochainement au cinéma!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s